dijous, 2 de desembre de 2010

FEMME


Femme, le galant et aimable chevalier que tu aimes

et le dragon a pensée sinueuse et tourmentée que tu craignes

est un monstre a deux têtes capables de les caresses les plus tendres,

générateur également d’une violence soudaine et cruelle.


Femme, ta maison est une caverne avec une hypothèque,

une caverne sombre et amère de lunes éclipsées

où tu es attachée à une chaîne avec des maillons invisibles

difficile à traîner, impossible à briser.


Femme, l'estime et la haine, la peur et la déception

forniquent remplissant ta tête avec enfolies papillons

tandis que les miettes aigries de l'amour remplissen

tavec les flaques du ressentiment le sol où tu marches.


Femme, le paradis est la fuite rêvée, inaccessible,

le purgatoire l’habitacle où tu mâches la peine.

les limbes le sillon où est tuée la joie,

l'enfer le bleu infligé sur ta épiderme.


Traduction: Germán Vigo García

Vous pouvez lire la version originale et la traduction en espagnol sur le lien ci-dessous http://manelalonso.blogspot.com/2010/05/cuaderno-de-los-trujimanes-quadern-dels.html

2 comentaris:

GLÒRIA ha dit...

MANEL,
ES UN POEMA BELLÍSSIM EN LA SEVA CRUELTAT I SONA MERAVELLOSAMENT EN LA LLENGUA DE MOLIÈRE.
REP EL MEU AFECTE!

Manel Alonso i Català ha dit...

Gràcies, Glòria. He tingut la sort que el cantautor Carles Pastor l'haja musicat per al seu nou disc dedicat a poetes valencians vius i que ara mateix es troba en procés de gravació.